Le Monde de Laurent-Perrier

Capture d’écran 2010-06-15 à 16.30La maison Laurent-Perrier a mis en place une campagne plutôt originale avec le site web du Monde. Le célèbre quotidien héberge en ce moment un mini-site totalement dédié à la cuvée rosée Laurent-Perrier.
Une approche marketing originale et pertinente, qui permet à la marque de profiter de la notoriété et de la visibilité du site du Monde, et qui maîtrise totalement l’éditorial. La maison Laurent-Perrier peut ainsi mettre en avant ses spécificités et prendre le temps de développer l’univers visuel autour de sa cuvée, mais aussi tout l’argumentaire.

De l’assemblage à la table

Le supplément se décline en 5 étapes, qui décrivent les 5 facettes du Brut Rosé Laurent-Perrier. On début avec l’élaboration, la maison explique les grandes étapes traditionnelles de l’assemblage en Champagne. Rien que du classique, mais qui permet aux néophytes de comprendre les spécificités du Champagne. Par contre le choix est pour le moins étonnant de ne pas évoquer les spécificités de l’élaboration du champagne rosé (d’assemblage ou de saignée), cuvée au centre de ce publi-rédactionnel…
Le second article évoque lui le Rosé Laurent-Perrier, sans toutefois aborder l’assemblage, on y parle des arômes : « un panier de fruits rouges fraîchement cueillis et prêts à croquer« , de la robe : « une palette de couleurs, dont la plus vive est déjà tout un roman : la cuisse d’une nymphe émue« , ou encore de la bulle « si fine qu’elle semble danser dans le verre« . L’article se poursuit avec quelques accords bien sentis : filets de rouget au gingembre, un jarret de veau braisé, un chaource ou des fraises Mara des bois…
Une thématique poursuivie dans l’article suivant où l’on explique que le Champagne se doit d’être invité à table, un discours que l’on voit de plus en plus souvent tenu par les maisons de champagne. L’article affirme que « le Brut nature, crée par Laurent-Perrier avec le lancement de l’Ultra Brut à la fin du 19ème est le seul champagne auquel aucun complément de sucre n’a été apporté« , or, sauf erreur de ma part, il existe bien d’autres cuvées natures qui n’ajoute pas un gramme de sucre. L’article évoque ensuite les assemblages des champagnes millésimés puis des champagnes rosés, c’est à ce moment que l’on parle du rosé d’assemblage et de saignée, avant de revenir sur les accords mets/vins.

Des erreurs de jeunesse

Rosé-laurent-perrierUne vidéo du chef de cave de la maison Laurent-Perrier vient éclairer de façon assez intéressante tous ces articles dans un quatrième article, tandis que le dernier article met en valeur le Rosé Laurent-Perrier et son coffret éditée en série limitée. Un coffret qui contient une bouteille du fameux champagne et 4 verres à champagne gravés d’une frise de fleurs de cerisier, un motif qui je trouve pour ma part franchement réussi.
Une bonne idée, à la réalisation un peu confuse, les textes partent un peu dans tous les sens, et manquent de cohérence, sont parfois approximatifs, les thèmes ne sont pas suivis et s’éparpillent entre les différents articles. Esthétiquement par contre, c’est une réussite. Enfin, peut-être qu’il aurait fallu organiser un peu jeu, afin que Laurent-Perrier récolte des infos sur les internautes intéressés par sa cuvée.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Article rédigé par : Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>