Dans les airs avec Mumm

Mumm-helicoptereA l’occasion du lancement d’une nouvelle cuvée, le Mumm de Verzenay, et du nouvel habillage du Mumm de Cramant, la Maison Mumm avait convié quelques journalistes et une blogueuse (!) pour partager cet événement.
Pour marquer le coup, la maison rémoise avait mis les petits plats dans les grands. Pas question de prendre le TGV, ce sont 3 hélicoptères qui nous attendaient à l’héliport de Paris, direction l’aérodrome de Reims avec au passage, un survol d’une partie des 218 hectares de vignobles de la maison. Voyage plutôt hors du commun et très agréable.

Le Mumm de Cramant

Après environ 40 min de vol, nous arrivons au dessus de Cramant dans la Cote des Blancs, nous avons pu apercevoir les vendangeurs qui cueillaient les Chardonnays destinés au Mumm de Cramant. Nous avons poursuivi ensuite le vol en direction de Aÿ, Bouzy, Verzy pour finir par Verzenay et ses pinots noirs, qui composent la nouvelle cuvée de la maison : le Mumm de Verzenay. Nous en avons également profité pour survoler un des symboles de la maison : le Moulin de Verzenay. Une fois posé, l’équipe Mumm nous a dirigé vers le moulin pour une dégustation, mais c’est une nouvelle fois dans le ciel que l’événement avait lieu.

Le ciel devient rouge

Mumm-Moulin-ballonPour marquer le lancement de ces deux cuvées et pour officialiser le début des vendanges, qui grâce au soleil avaient déjà commencées depuis quelques jours, un immense lâché de ballons rouges avait été prévu.
Pour nous remettre de nos émotions, Didier Mariotti, chef de cave de la maison Mumm depuis 2006, et successeur de Dominique Demarville parti chez Veuve Clicquot, nous accueillit dans le relais de chasse attenant au moulin pour commencer la dégustation du Mumm de Cramant et du Mumm de Verzenay.

Le coin corné en signe de reconnaissance

Issu d’un terroir classé Grand Cru, le Mumm de Cramant est un vin millésimé mais qui ne passe pas 3 ans en cave comme un millésime doit le faire. C’est d’ailleurs pour cela qu’il ne porte pas la mention d’une année sur son étiquette. Ce champagne Blanc de Blancs possède un dosage faible, de l’ordre de 6g/L. C’est un champagne frais, aux bulles et à la mousse très fines. Une cuvée qui m’a particulièrement impressionnée par sa finesse et l’intensité florale de ses arômes. J’ai également beaucoup aimé le côté soyeux de la bouche. Un superbe travail.

L’habillage du Mumm de Cramant reprend la carte de visite de la maison, et son fameux coin corné. A l’époque ce champagne était réservé aux amis de la maison, et toujours offert avec une carte de visite au coin situé en haut à droite cornée, un signe qui symbolisait cette amitié.

Le Mumm de Verzenay

Mumm-raisinVéritable nouveauté de la journée, le Mumm de Verzenay est un champagne mono-cépage qui rend hommage à la maison. C’est une création de Didier Mariotti qui a souhaité utiliser uniquement les pinots noirs de Verzenay, car c’est là que Mumm acheta ses premières parcelles, en 1840. C’est un vin long et puissant en bouche. Un Blanc de Noirs comme je les apprécie, avec un caractère dompté par l’élégance d’un Grand Cru. Un champagne de repas diront certains, pour moi il convie aussi très bien pour un apéritif.
Pour accompagner la dégustation de ces deux champagnes, nous avons eu la chance d’avoir un repas préparé par le chef étoilé Arnaud Lallement du restaurant l’Assiette Champenoise (2 étoiles Michelin), l’un des postulants les plus sérieux à la troisième étoile. Le Mumm de Cramant fut accompagné de jambon de Reims et de crème de laitue, suivi d’un homard bleu à la sauce césar (peut-être un peu trop ailé) et pour escorter le Mumm de Verzenay, le chef avait choisi un turbot avec une petite émulsion à base de cèpes et girolles (juste parfait), puis un colvert en tourte de foie gras.

Tellement plus chic

Après cet excellent repas, rien de tel qu’une petite ballade dans le pressoir de Verzenay pour assister au pressurage du pinot noir pour les prochaines cuvées de Mumm de Verzenay. Ensuite, retour à l’héliport où les écureuils, habillés aux couleur de Mumm, nous attendaient pour un dernier passage dans les airs en direction de Paris. Un voyage, à quelques minutes près aussi rapide que le TGV, mais tellement plus chic…

Mumm-ballons

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Article rédigé par : Marie

  1. Très belle journée ! J’ai hâte de goûter ce Mumm de Vernzenay que je ne connais pas, contrairement à la version Cramant, découverte sur un salon et dont je suis littéralement tombée amoureuse !

  2. Ping : G.H Mumm ouvre le bal | Le Blog à Bulles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>