La solera vue par Henriot

C’est dans la nouvelle demeure de réception acquise par la maison de Champagne Henriot à Pierry, près d’Epernay, que Thomas Henriot, accompagné de son chef de cave, Laurent Fresnet, nous a convié pour la découverte de sa nouvelle cuvée.

Laurent Fresnet, chef de cave de la maison Henriot

Laurent Fresnet, chef de cave de la maison Henriot

Une cuvée à plus d’un titre exceptionnelle et unique. Une cuvée dont la genèse remonte à 1990 lorsque Joseph Henriot, le père de Thomas, eu l’idée de conserver chaque année une petite partie de la récolte dans une même cuve (la cuve n°38).

Ainsi 23 millésimes (1990-2013) de Chardonnay Grand Cru venant des plus belles parcelles d’Avize, de Chouilly, du Mesnil et d’Oger, le terroir et le cépage qui constituent le coeur de l’ADN de la maison, se sont accumulés au fil des années à la façon d’une solera. La cuve n°38, d’une contenance de 467hl, est ainsi devenue au fil des récolte, la mémoire de la maison Henriot.

1000 magnums

Une réserve perpétuelle rarissime en Champagne, dont l’objet était encore flou jusqu’à l’arrivée à la tête de la maison de Thomas Henriot, qui décida de faire un premier tirage. 1000 magnums avec cette précieuse empreinte seront alors tirés. Une cuvée unique, constituée alors de 17 millésimes consécutifs (1990-2007). La part de chaque millésime varie en fonction de l’année. « Même lors des années moins bonnes nous trouvons toujours sur le domaine Henriot une parcelle exceptionnelle, un chardonnay à parfaite maturité » répond Laurent Fresnet à ce qui s’inquièteraient de savoir comment la maison gère les millésimes de moindre qualité.

Cuve 38 Henriot
Le mélange des vieux vins qui rencontrent les plus jeunes donnent un résultat assez spectaculaire. Le dosage minime, inférieur à 5g/l, souligne la fraicheur, la complexité et l’intensité de ce magnum tout simplement baptisé Cuve 38.

Jardin henriot

Une cuvée exceptionnelle que la maison Henriot a fait découvrir à la presse autour d’accords mets et champagne réalisé par Nicolas Isnard de l’Auberge de la Charme à Prenois en Cote d’or, et je vous assure ca vaut le détour ! La Cuve 38 est polymorphe accompagnant des moments rares, de l’apéritif au dessert. Une pièce de collection, seuls 1000 magnums seront tirés chaque année, qui s’apprécie dès à présent. « La vie est courte, pourquoi attendre » n’a pas manqué de souligner Thomas Henriot lors de la dégustation !

repas Henriot

 

Cuve 38 Henriot, 500€, en vente au domaine et chez les meilleurs cavistes
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Article rédigé par : Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>