Une solution contre les impayés ?

Le phénomène est tellement inquiétant que même Le Point s’en fait l’écho. Le nombre de fraudes à la carte bancaire sur Internet explose depuis quelques mois, et notamment en ce mois d’août. Evidemment je n’ai pas été épargnée sur le site, et j’ai eu quelques impayés et j’ai même dû fermé les livraisons à l’étranger. Le système d’assurance FIA-Net devrait être mis en place d’ici la fin de la semaine et devrait limiter la casse. Mais le fond du problème est l’attitude complètement désinvolte des banques. En effet pour chaque paiement, elles valident la transaction et informent le commerçant que c’est OK, suite à quoi le commerçant envoie la marchandise. Jusque-là tout va bien. Sauf que plusieurs semaines après la vente, le paiement peut-être annulé si la carte bancaire a été utilisée frauduleusement, en clair si le numéro de CB a été volé et utilisé par une autre personne que le porteur de la carte. Et dans ce cas, il ne reste au commerçant que ses yeux pour pleurer, puisque l’argent repart illico du compte bancaire. Alors évidemment, il est toujours possible de porter plainte, mais si l’arnaque vient de l’étranger il ne faut pas espérer grand chose et même en France, il est bien rare que la police s’intéresse de très près à votre réclamation. Dans l’histoire la banque nie toute responsabilité bien que ce soit elle qui est donné le feu vert pour la transaction au commerçant et qui, bien entendu, a prélevé au passage une petite commission. Je sais que certains sites comme Pixmania ou Alapage demande systématiquement une copie de la carte d’identité pour se protéger, mais le système a ses limites puisqu’il est contraignant pour les clients, et ne garantie finalement pas grand-chose puisque j’ai moi-même utilisé ce système et on m’a envoyé des scans de carte d’identité falsifiée et pourtant plus vraie que nature.

Si il semble qu’il existe des solutions à l’étranger, voir le blog d’Olivier, pour le moment en France, rien de valable. Et dans le genre PayPal, ne fait pas mieux que les autres, au contraire. Le cœur du problème tient au fait que dans une transaction sur Internet le client ne tape pas son code personnel, ce qui permettrait de l’identifier et de s’assurer qu’il est bien l’auteur de l’achat, comme dans une boutique classique. Pourtant il existerait une solution qui permettrait de valider sans souci les achats avec CB : le téléphone portable. Il suffirait que lorsque l’on souscrit à sa carte bancaire auprès de son banquier, celui prenne votre numéro de téléphone portable et l’associe à la CB. Lors d’une commande sur Internet, le client entrerait les mêmes informations que d’habitude (numéro de carte, date de validité et les 3 chiffres au dos de la carte). Le serveur sécurisé de la banque irait comme avant vérifier que la carte n’est pas volée, que le compte est approvisionné, mais demanderait aussi l’envoie d’un SMS vers le numéro de téléphone lié à la carte. Le client recevrait donc un petit message lui indiquant qu’il vient de faire un achat de tel montant dans tel boutique, et l’inviterai à confirmer ou non cette commande en répondant au SMS (éventuellement pas l’envoi d’un code personnel). Ainsi le porteur de la carte est identifié et la transaction ne peut être annulée. Question sécurité cette solution semble fiable puisqu’on utilise deux canaux de communication différents (Internet et le téléphone mobile) pour faire passer les infos.

- Et si on change de numéro de portable allez-vous me dire. Et bien il suffit d’en informer sa banque.

- Et si j’ai pas de portable ? et bien les deux systèmes, l’actuel et ce « nouveau » système peuvent cohabiter non ?

- Et si je me fait voler mon portable et ma CB ? le code personnel est là pour ça.

- Oui mais si je me fais braquer et qu’on me demande de faire mon code ? Déjà c’est pas de bol, et le mieux c’est d’obtempérer, pas d’héroïsme inutile.

J’ai parlé de cette idée à quelques spécialiste, dont Roland Moreno (l’inventeur de la carte à puce), qui m’ont clairement découragé pour une seule et unique raison : les banques sont trop frileuses et sauf à y passer sa vie, je n’arriverai jamais à me faire entendre. Ce que je veux bien croire, mais qui est tout de même affligeant, puisque moi, clairement en tant que commerçant, je suis prête à payer une commission plus importante à ma banque si elle me garantit le paiement. Pas vous ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Article rédigé par : Marie

  1. bonjour Marie, première intervention chez toi :)
    effectivement c’est un phénomène grandissant proportionnellement aux nombre croissant de traffic sur le net…

    bon si tu te mettais à vendre des caisses de Maroilles plutôt ? au moins tu serais moins courtisée par les fraudeurs ; p

  2. Bienvenue !
    C’est proportionnel à la hausse du trafic sur le Net, mais aussi à la hausse de la notoriété et mon site devient (un tout petit peu) plus connu qu’il y a un an et donc les fraudeurs pensent plus souvent à moi qu’auparavant.
    Il faut que je vérifie si Maroilles.com est libre, je crois qu’il y a un business à prendre !

  3. C’est une bonne idée ce système de vérification de l’identité par portable, mais ça mettrait des années à être utilisable, le temps que les banques fasse le boulot de recueillir les numéro téléphone de tous leurs clients !

  4. Très bonne idée, ayant moi même travaillé pour une société qui faisait de la vente en ligne de produits et de services … ça nous arrivait bien souvent et sans possibilités de se retourner contre qui que ce soit … !
    En même temps le poids que représente aujourd’hui et que représentera la vente en ligne à l’avenir est un bon argument pour fédérer les enseignes qui en proposent pour qu’elles fassent le forcing auprès des banques et des services de CB.

  5. Tant que c’est le commerçant qui subira les conséquences de fraudes et divers abus. Cela continuera et les banques ne changeront pas leurs habitudes ultra rentables.

    Seul un soulèvement de centaines de commerçants hurlant d’un même message pourraient les faire réfléchir…. Ou un concurrent plus intègre qui marche sur leurs plates bandes.

  6. Le problème est bien là, les banques refusent de prendre la moindre responsabilité et les commerçants ne mettent pas assez la pression pour se faire entendre, il faudrait absolument s’allier pour être plus fort ! Commerçants de tous les pays unissez-vous contre les fraudes à la CB ;-)

  7. Salut,

    Les banques en France doivent avoir obligation à partir du 1er octobre prochain de mettre en 3d secure pour les paiements venant de France et de la CE.
    Il s’agit d’un transfert de responsabilité du ecommerçant à la banque pour tout ce qui est des paiements frauduleux.

    C’est à dire que tous les paiements effectués en France seront garanties. Plus de contestation de paiement possible 2 mois après la transaction.

    Demande à ta banque, ils sont au courant.

  8. Bonjour,

    Effectivement j’ai vu ça, mais je me méfie toujours un peu des banques et tant que le 3D secure ne sera pas effectif je serais toujours un peu méfiante. En tous les cas je vais me renseigner auprès de ma banque.

    A bientôt

    Marie

  9. Ping : 3D Secure, mais pas tout de suite | Le Blog à Bulles

  10. Nous sommes en août 2010, et c’est fréquemment que je reçois un code par SMS que je dois retaper sur le formulaire de la transaction pour la confirmer. Le système est donc bien en place, ou en cours …

  11. je lis qq années après cet article, il y a toujours du vrai, notamment dans le refus des banques de prendre en charge les impayés, même si 3dsecure est désormais en place.

    Mais la question de la gêne client est importante, et la perte de commande qu’elle engendre également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>